5.16 – Le cantonnement et la détection de présence des convois en DCC (Digital Command Control)

Cette page ne contient que la liste des têtes de paragraphes. Vous pouvez obtenir le texte complet de cette section au format « *.PDF » avec le bon de commande du chapitre V, dans la rubrique « COMMANDES ».

Un clic sur les mots surlignés en rose ci dessous renvoie vers la section où le sujet est traité complètement.

CHAPITRE V – CONCEPTION ET CÂBLAGE DU RÉSEAU DCC

Au départ, rien n’a été  prévu par la NMRA dans les Standards pour gérer le fonctionnement harmonieux du réseau. Vous pourriez alors penser que la sécurisation des convois est hors sujet en numérique ? Hélas non ! Elle est toujours d’actualité. Il faut donc créer un moyen d’espacer les trains pour éviter des rencontres intempestives. Pour ce faire nous allons faire appel, comme en traditionnel, à deux notions :

  • la découpe du réseau en cantons
  • la détection de présence d’un train sur les cantons. La notion de remontée d’informations vers la centrale, ou l’ordinateur, par la rétrosignalisation vient ajouter son grain de sel.

Et c’est là que le mythe de la simplicité du câblage du numérique est mis à mal, car il va bien falloir les câbler ces cantons et leurs feux de signalisation. Cela va nécessiter du fil, des modules électroniques, voire un ordinateur avec un logiciel, du temps et de l’argent. Mais, rassurez-vous, le câblage est beaucoup moins conséquent qu’en traditionnel.

5.16.1 – Le but du cantonnement du réseau ferré

5.16.2 – La signalisation lumineuse française de base

5.16.3 – Comment créer des cantons en modélisme ?

5.16.4 – Comment fonctionne le cantonnement ?

5.16.5 – Comment déterminer la longueur d’un canton ?

5.16.6 – Comment détecter un train ?

5.16.7 – La détection de présence par consommation de courant

5.16.8 – Rendre un essieu isolé conducteur avec une résistance

5.16.9 – Rendre un essieu isolé conducteur par graphitage

5.16.10 – Quelle valeur de résistance adopter pour obtenir la détection  de présence ?

5.16.11 – Quelques informations complémentaires pour le graphitage

5.16.12 – Quelques sites intéressants

5.16.13 – Les modules électroniques pour le cantonnement

5.16.14 – La position et le câblage des modules de cantonnement

5.16.15 – Les modules de cantonnement du commerce et créés par des modélistes

5.16.16 – Le système de cantonnement Digitrax par les transpondeurs

5.16.17 – Le système de cantonnement ESU

5.16.18 – Le système RailCombus® de Lenz

5.16.19 – Le système de gestion individuelle de locomotives « Lissy » d’Uhlenbrock

5.16.20 – Le système de cantonnement ZIMO

5.16.21 – L’identification du train par le code à barres

5.16.22 – La rétrosignalisation vers la centrale ou l’ordinateur

5.16.23 – L’utilisation d’un ordinateur

5.16.24 – Les autres modes d’arrêt et d’identification des trains

5.16.25 – Comportement des unités multiples (UM) sur le cantonnement

5.16.26 – Bien choisir le système de cantonnement avant toute coupure de rail

INDEX.

14 pages au format A4.

2 photos.

10 dessins.

Retour à la maison

Date de mise à jour : 01/12/2018.