5.09 – Un booster, deux boosters, ou plus … si affinité en DCC (Digital Command Control)

Cette page ne contient que la liste des têtes de paragraphes. Vous pouvez obtenir le texte complet de cette section au format « *.PDF » avec le bon de commande du chapitre V, dans la rubrique « COMMANDES ».

Un clic sur les mots surlignés en rose ci dessous renvoie vers la section où le sujet est traité complètement.

CHAPITRE V – CONCEPTION ET CÂBLAGE DU RÉSEAU DCC

 

La puissance requise par un réseau de trains miniatures dépend du nombre, et de la consommation, des moteurs des engins qui y circulent, des fonctions activées dans les locomotives, de l’éclairage des voitures voyageurs et autres consommateurs de courant fixes.

Si la puissance du booster (amplificateur), livré ou inclus dans la centrale, ne suffit plus pour alimenter correctement tous les points de puisage du réseau, il est nécessaire de le diviser en deux ou plusieurs « districts de puissance » isolés et d’alimenter chacun d’eux séparément à l’aide de son propre booster. La taille de chaque district de puissance doit être telle que sa consommation en courant soit légèrement inférieure à la capacité du booster qui l’alimente. Le découpage en plusieurs districts minimise l’impact d’un court-circuit, qui ne bloque plus qu’une partie du réseau, et améliore en outre les conditions de dépannage en limitant le lieu de recherche.

Nous allons envisager quelques situations avec un, deux ou trois boosters.

5.9.1 – Quelques définitions

5.9.2 – Un booster en câblage direct

5.9.3 – Deux boosters en câblage direct

5.9.4 – Trois boosters en câblage direct

5.9.5 – Le bus de commande

5.9.6 – Les bus locaux et les sous bus

5.9.5 – Trois boosters en câblage indirect avec la protection par lampes ballast

5.9.7 – District de boosters en câblage indirect avec des lampes ballast

5.9.8 – Où placer la centrale, les boosters et les blocs d’alimentation ?

5.9.9 – Peut-on mettre deux boosters en parallèle ?

5.9.10 – Connexion des masses entre les boosters et mise à la terre

5 9 11 – Comment choisir son ou ses booster(s) d’appoint ?

5.9.11.1 – Généralités

5.9.11.2 – Que proposent les fabricants ?

5.9.12 – Le module de séparation de boosters de LDT

5.9.13 – Réglage des boosters d’appoint ?

5.9.14 – Quelle longueur de voie pour un district de boosters ?

5.9.15 – Le danger de l’opposition de phase entre boosters en DCC

5.9.16 – Test de phasage entre deux boosters avec une ampoule

5.9.17 – Test de présence de la tension sur la voie avec une LED bicolore

INDEX.

16 pages au format A4.

1 photos.

13 dessins.

Retour à la maison

Date de mise à jour : 30/11/2018.