3.19 – Le réglage de quelques fonctions et les « plus » des fabricants DCC (Digital Command Control)

Cette page ne contient que la liste des têtes de paragraphes. Vous pouvez obtenir le texte complet de cette section au format « *.PDF » avec le bon de commande du chapitre III, dans la rubrique « COMMANDES ».

Un clic sur les mots surlignés en rose ci dessous renvoie vers la section où le sujet est traité complètement.

CHAPITRE III – COMMENT FONCTIONNE LE NUMÉRIQUE DCC

Il s’avère que la NMRA a vu un peu trop juste pour le nombre de fonctions, mais à l’époque de la création du Standard S-9.2.2, rien ne justifiait d’avoir plus de possibilités d’animations. Au cours du développement des décodeurs, les fabricants ont proposé de plus en plus de fonctions et d’effets visuels ou sonores. Comme il n’y a eu aucune concertation entre les concepteurs sur le sujet, chacun a créé les fonctions dont il avait besoin. Pour cela, ils ont utilisé les plages de variables mises à leur disposition dans le Standard S-9.2.2 pour créer de nouveaux CV, et les nombreux réglages afférents. Encore une bonne raison de choisir la bonne marque de décodeur, et de ne pas s’en éloigner, pour ne pas avoir à mémoriser les particularités de chaque fabricant.

Nous allons pénétrer à pas feutrés dans le jardin secret des fabricants, pour étudier quelques variables aux particularités intéressantes. Mais pour commencer nous allons revenir sur l’alimentation des fonctions auxiliaires.

3.19.1 – Retour sur l’alimentation électrique des sorties de fonction auxiliaires

3.19.2 – Couleurs et affectation normalisées des fils sur un décodeur

3.19.3 – Les limites de la matrice d’affectation des fonctions de la NMRA

3.19.4 – Les variables complémentaires chez certains fabricants

3.19.5 – Une touche de fonction pour la demi vitesse

3.19 6 – Que la lumière soit : les types d’éclairage des locomotives nord-américaines

3.19.7 – Un exemple de câblage de décodeur avec les « Ditch Light »

3.19.8 – Le mode de compensation de tension pour les LED

3.19.9 – FRED : le feu clignotant à l’arrière du train nord-américains

3.19.10 – La « règle d’éclairage 17 » pour les trains nord-américains

3.19.11 – La variation de la tension sur les sorties de fonction par le « dimming »

3.19.12 – Un exemple de variation de lumière « dimming » chez ZIMO

3.19.13 – Le « dimming » chez d’autres fabricants

3.19.13.1 – Le décodeur cTelektronik DCX75

3.19.13.2 – Les décodeurs Digitrax

3.19.13.3 – Le décodeur ESU LokSound 3.5

3.19.13.4 – Le décodeur Kuehn T125/145

3.19.13.5 – Les décodeurs Lenz Gold

3.19.13.6 – Les décodeurs SoundTraxx Tsunami

3.19.13.6.1 – Réglage de la vitesse et du temps de fonctionnement du Flash pour les décodeurs Tsunami de SoundTraxx

3.19.13.7 – Le décodeur Tams LD-G-8

3.19.14 – La référence de régulation de tension chez ZIMO

3.19.15 – La sélection manuelle des crans de vitesse pour les diesels électriques (notching)

3.19.15.1 – Le « notching  » chez ESU : première version (V4 vers 2011)

3.19.15.2 – Le  « notching » chez ESU : seconde version (V4 à partir de 2012)

3.19.16 – Les fonctions « Full Thorttle » pour les diésel-électriques nord-américains par ESU

3.19.17 – L’attelage/dételage magnétique commandé par une touche de fonction

3.19.17.1 – Les attelages dételeurs Krois

3.19.17.2 – L’attelage dételeur ROCO

3.19.17.3 – Les dételeurs connecteurs T4T

INDEX

Retour à la maison.

15 pages au format A4.

Cinq dessins.

Mis à jour le : 30/11/2018.