3.01 – Genèse, amplification et transmission du signal de voie DCC (Digital Command Control)

Cette page ne contient que la liste des têtes de paragraphes. Vous pouvez obtenir le texte complet de cette section au format « *.PDF » avec le bon de commande du chapitre III, dans la rubrique « COMMANDE ».

Un clic sur les mots surlignés en rose renvoie, pour un complément d’information, vers une autre section où un lien sur Internet.

CHAPITRE III

COMMENT FONCTIONNE LE NUMERIQUE DCC (Digital Command Control) ?

Beaucoup de modes de fonctionnement ont été utilisés pour améliorer le plaisir de jouer au train électrique. Nous allons concentrer notre attention sur le plus répandu et le mieux encadré : le mode numérique DCC (Digital Command Control). Nous abordons un chapitre technique important.

3 1 Genèse, amplification et transmission du signal de voie

3.1.1 – La chaîne de transmission des données DCC

3.1.2 – Le modèle du signal alternatif carré

3.1.3 – Les signaux DCC de base

3.1.3.1 – Le bit zéro dissymétrique en DCC ou « zero Bit Stretching »

3.1.4 – Forme générale du message final : le paquet d’instruction ou de données

3.1.5 – Description de chaque partie du paquet de base DCC

3.1.5.1 – Le préambule de synchronisation

3.1.5.2 – L’adresse du décodeur

3.1.5.3 – L’octet de données

3.1.5.4 – La vérification de la validité du message

3.1.5.5 – Quelques précisions sur le fonctionnement du « paquet de données DCC »

3.1.6 – Les autres types de « paquets de données DCC »

3.1.6.1 – La réinitialisation (reset) du décodeur en « mode exploitation ».

3.1.6.2 – A quoi sert le paquet inactif : idle packet ?

3.1.6.3 – La configuration des décodeurs d’accessoires fixes

3.1.6.4 – Et « Pour quelques euros de plus »

3.1.7 – Le protocole de communication numérique DCC

3.1.8 – Les autres protocoles numériques

3.1.9 – L’espacement des paquets DCC et leur fréquence de répétition (Standard S-9.2 § C)

3.1.10 – La théorie de la file d’attente : le « Queuing »

3.1.11 – L’amplification du signal par le booster

3.1.12 – Les paquets DCC prennent le « bus »

3.1.13 – L’initialisation du système DCC

3.1.14 – Les limites de la tension pour les centrales et pour les décodeurs

3.1.14.1 – Les limites de la tension selon la NMRA

3.1.14.2 – Les limites de la tension pour le MOROP suivant la norme NEM641 : réseau et décodeurs

3.1.15 – Comment visualiser les paquets de données DCC

3.1.16 – Les logiciels et autres moyens de visualiser les paquets de données DCC : les renifleurs « sniffer »

3.1.16.1 – Le logiciel « DCC Sniffer »

3.1.16.2 – Le logiciel « DCC SnifferPacket Analyser with Arduino »

3.1.16.3 – « Building a DCC Monitor with an Arduino » MynaBay Inc.

3.1.16.4 – Le logiciel de visualisation des paquets « ShowDCC »

3.1.16.5 – Le tester DCC de poche « Pricom »

3.1.16.6 – Le « Packet Analyzer » de NCE

3.1.17 – Qui sont les destinataires des informations envoyées sur le bus de voie ?

INDEX.

25 pages au format A4.

Quinze schémas et dessins.

Retour à la maison.

Mis à jour le 10/09/2019.